Tag Archives: Buzz Politique

Kim Jong-il, le Buzz par la terreur.

23 Nov

Décédé  le 17 décembre 2011, il régnait sur la Corée du Nord depuis 1997. Amateur de bonne chère et de jolies filles, il laisse derrière lui un pays exsangue. Retour sur le portrait de celui qui se faisait appeler le « cher leader ». Archive de novembre 2010

La Corée du Nord se singularise à bien des égards, c’est tout d’abord l’un des derniers États, communiste dictatorial, mais également le tout dernier au monde à se réclamer officiellement du  stalinisme (qui on se souvient avait fait en son temps des dizaines de millions de morts).

Kim Jong il, celui dont la naissance aurait été marqué par un double arc en ciel et l’apparition d’une étoile…

Mais surtout l’Etat qui s’était vu placé sur l’axe du mal par George Bush semble se conforter dans cette position, en orchestrant régulièrement le Buzz autour de sa politique. Une visite sur le site officiel de la Corée du Nord est d’ailleurs édifiante, on s’étonnera d’ailleurs de le voir en Français (Comme quoi quand il s’agit de communiquer en sa faveur le pays sait s’ouvrir). Le site est composé de plusieurs parties censées présenter la Corée du Nord : politique, tourisme, commerce extérieur, arts, presse, industrie informatique, histoire et mœurs… et même une e-boutique !

« Aujourd’hui, le peuple coréen a la fierté et la dignité d’être appelé nation Kim Il Sung, fondateur de la Corée contemporaine. Uni monolithiquement autour du Dirigeant Kim Jong Il, il accélère l’édification d’une grande puissance prospère. »

Kim Jong il - le bourreau des coeurs

Kim Jong il - le "bourreau" des coeurs

A lire la biographie du « Juche », comprenez Kim Jong-Il :

« Kim Jong Il, grand Dirigeant du peuple coréen, est Secrétaire général du Parti du Travail de Corée, Président du Comité de la défense nationale et Commandant suprême de l’Armée populaire de Corée. (..) Ses activités idéologique et théorique basées sur une méditation infatigable et sur une recherche profonde lui permettent de publier de nombreux ouvrages dont « Œuvres choisies de Kim Jong Il » (en 14 tomes), « Pour achever l’œuvre révolutionnaire Juche » (en 10 tomes), etc. Il reçoit à trois reprises le titre de héros de la RPDC (en 1975, 1982 et en 1992) et l’ordre de Kim Il Sung (en 1978, 1982 et en 1992) et le Prix Kim Il Sung (en février 1973 ) et beaucoup d’autres décorations et de médailles. Il se voit conférer également un grand nombre d’ordres et de médailles, de titres d’honneur, de titres de professeur et de docteur honoris causa de nombreux pays. »

Lorsque le site marche (les serveurs nord coréens ne sont pas très fiables) on peut donc découvrir la propagande nord coréenne, et découvrir sous un angle inédit l’actualité de cet Etat qui ne fait décidément rien comme les autres. Voici une capture de la page dédiée au tourisme

Le Tourisme en Corée du Nord

Aujourd’hui encore, mission accomplie !

La République Populaire Démocratique de Corée a une nouvelle fois réussi à faire parler d’elle et pour ce faire il « suffisait » que les forces nord-coréennes tirent « quelques » dizaines d’obus mardi sur une île sud-coréenne causant au moins deux morts (deux militaires sud-coréens ont été tués et 18 autres blessés).

Ces évènements surviennent tout juste un mois après l’apparition du dirigeant nord-coréen Kim Jong Il avec son plus jeune fils Kim Jong Ier à une grande parade militaire.

Cette cérémonie aux allures d’adoubement pour le jeune homme, est donc complétée aujourd’hui par la mise au pas des instances internationales qui semblent bien impuissantes face aux caprices du dictateur qui possède rappelons le, la bombe atomique.

Ne nous trompons pas l’objectif final n’est pas de déclencher une nouvelle guerre dans le pacifique ! Bien au contraire, notre « Cher Leader » entend juste montrer au monde et à ses propres généraux qu’il fait ce qu’il veut dans son pays et qu’en conséquence c’est son fils, qui lui succèdera à la tête d’une dynastie dont le monde se serait bien passé…

Destination Corée du Nord - vol d'avion

A lire aussi sur ce blog d‘autres articles sur la République populaire démocratique de Corée :

Le Buzz Continue

Publicités

Il faut toujours un gagnant et un perdant.

15 Nov

Le grand gagnant de ce remaniement tant annoncé c’est sans nul doute on l’aura tous compris, lu, vu et entendu, c’est Fillon !

Mais puisqu’il y a un grand gagnant il y a aussi un grand perdant en la personne de Jean-Louis Borloo désormais « ancien » ministre d’État, âgé de 59 ans, il avait cru qu’il investirait Matignon alors que Nicolas Sarkozy n’avait pas manqué ces dernières semaines de le flatter (« remarquable, dynamique, intelligent »), il lui a préféré François Fillon. Le chef de l’État a préféré donc opter pour la continuité tandis que d’aucuns à l’UMP décrivaient à l’envi Borloo comme « ingérable et imprévisible ».

En réaction Borloo a donc dit non ! Il ne participera pas au nouveau gouvernement Fillon III (non de code donné dans les médias).

Mais une question reste en suspend pour celui qui a été qualifié tour à tour de « mal coiffé », « bordélique », « lève-tard » ou de « Gainsbourg » et qui restera connu comme le ministre du Grenel de l’environnement, que deviendra t’il à l’extérieur du gouvernement ?

A l’heure ou certains centristes imaginent déjà une candidature de Jean-Louis Borloo à la prochaine présidentielle, nous ne saurons qu’en 2012 si le choix Fillon était également gagnant pour le chef de l’état… (Dans l’éventualité d’une nouvelle candidature).

To Be Continued

Le concours du meilleur 1er Ministrable.

13 Nov

C’est le grand feuilleton des médias depuis l’été et il ne cesse de prendre de l’ampleur à l’approche des résultats. Les spéculations vont bon train sur l’annonce du grand gagnant du concours du meilleur 1er Ministrable. Tous les français ont suivi cette grande aventure humaine que soit sur TF1 ou France 2. Grande innovation pour cette deuxième chaine, qui n’avait pas l’habitude de diffuser des programmes de téléréalité.

Comme à la Star Ac les soirs de final des comités de soutiens se sont montés, ainsi Fadela (la grande gueule) roule pour Jean-Louis tout comme Jean-Pierre (le bon vivant). Pourtant le vote du public semble favoriser François qui a d’ailleurs déjà gagné la final une fois. Ses amis dont Jean-François (le chef de bande) vantent son bilan. Quant au président du jury, Nicolas Sarkozy, il ne laisse rien passer avant l’annonce des résultats afin que les téléspectateurs ne zappent pendant la Pub, il pourrait même y avoir des surprises nous dit-on…

La fin de ce suspense insoutenable approche : les résultats c’est pour lundi (enfin !)

To Be Continued

Le vilain canard de l’UMP.

9 Nov

Dominique de Villepin a rendu hommage à sa façon à la mémoire du Général de Gaulle, à l’instar de toute sa famille politique…

Sautant d’interview en d’interview, entre plateaux télé et studios de radio, il a de nouveau contesté la légitimité de l’action du chef de l’Etat. Loin d’adoucir ses critiques à son égard en déclarant dimanche que Nicolas Sarkozy était « l’un des problèmes de la France ». Ce faisant, il a une nouvelle fois provoqué un tollé dans les rangs de la majorité dont il fait pourtant parti.
Faut-il voir derrière le buzz Dominique de Villepin un moyen pour doper les ventes de son prochain livre ou bien une recherche d’identité, en se posant en victime, contre sa propre famille ?

Ancien Premier Ministre de Jacques Chirac, et voguant depuis de ses propres ailes mais souvent seul, son parcours n’est pas sans rappeler celui du vilain petit canard, qui lui aussi se cherchait une famille après avoir été ramassé par une canne qui le mit avec ses autres œufs.

Rejeté de tous, à cause de ce physique différent, il est contraint de quitter sa « famille » et de partir, loin, pour ne plus subir leurs moqueries et leurs coups. Sur son chemin, ceux qu’il rencontre ne l’acceptent pas vraiment non plus. Un jour, cependant le vilain petit canard décide d’aller vers des cygnes, et réalise, en se mirant dans l’eau, qu’il n’est plus un vilain petit canard (et qu’il n’a, en fait, jamais été un canard), mais qu’il est devenu un cygne.
De là à ce que l’histoire ce répète en 2012…

To Be Continued

Pour une bagouse de plus ou de moins…

6 Nov

Notre chère ministre de l’Economie, Christine Lagarde, fait les frais du buzz de la semaine, à cause d’une photographie retouchée où elle apparaît sans bijoux (une honte je vous dis) devant le viaduc des arts en Une d’un journal local alors que la photo originale était prise ailleurs, avec des bijoux et devant des micros (l’honneur est sauf, ouf !).

On se souvient tous, que déjà la Reine du Buzz, Rachida Dati avait également subi la vendetta des bijoutiers de la place Vendôme pour une photo parue dans la presse sans ses bijoux. Si la presse masque leurs créations comment pourront-ils les vendre ensuite ?

Si les journalistes choisissent de planquer les bijoux de ces « phénomènes » politiques, qu’elles arborent pourtant avec superbe, pourquoi devrait-on les blâmer elles ? Après tout ce sont les journalistes qui n’ont aucun goût et qui choisissent de masquer les accessoires de ces femmes de pouvoirs.

Il faudrait peut être alors interdire aux journaux de retoucher leurs photos, mais on taxerait immédiatement une telle interdiction de remettre en cause la liberté de la presse…

To Be Continued
referencement
Referencement gratuit

Bunga Bunga et Sexgate.

5 Nov

Vous avez bien dit « Bunga Bunga » ? L’Italie ne parle que de ça…

Pour ceux d’entre vous qui ne connaitraient pas l’intimité du Président du Conseil Italien, Silvio Berlusconi, il s’agirait d’un jeu érotique que lui aurait enseigné le colonel Kadhafi qui le pratique avec son «harem africain».

Ce n’est pas la première fois que les frasques sexuelles du cavaliere font la une, mais cette nouvelle aventure « exotique » inspire tout particulièrement les italiens qui lui ont dédicacé une chanson, écoutez là vous devriez reconnaitre l’air.

Mais Berlusconi n’est pas seul… On se souvient tous des frasques du Président Clinton et avec la plus célèbre des Monica qui déchaînèrent les américains.

Il semble que l’activité sexuelle de nos gouvernants soit une grande source d’inspiration pour les internautes de part le monde et ce n’est sans doute pas terminé…

To Be Continued

Le buzz c’est quoi ?

1 Nov

Un simple bourdonnement de la toile ?

Le nouveau slogan du marketing ?

Le bouche-à-oreille virtuel agit essentiellement sous forme de vidéos qui sont postées sur des plateformes d’échanges comme YouTube, ensuite reprises et  multi-diffusées par les internautes entre eux notamment sur les réseaux sociaux, elles entrent parfois dans la postérité en passant au journal de 20H.

Grace à une diffusion rapide et mondiale, le Buzz est devenue une véritable technique marketing consistant, comme son nom l’indique, à faire du bruit autour d’un nouveau produit ou d’une offre. Si le Buzz était à l’origine spontané, il est désormais le plus souvent commandité par des entreprises qui y voient le moyen de faire de la communication à peu de frais.

Comme la mode, le Buzz suit désormais les saisons, les tendances quelles soient habillées, osées où déculottées… mais n’avez pas remarqué que les Buzz se suivent s’oublient et ont la fâcheuse habitude de se ressembler ?