Direct Matin enfin sur le Web !

12 Avr
Le site DirectMatin.fr consacre une large place à l'image

Le site DirectMatin.fr consacre une large place à l'image

Depuis ce matin, la presse en ligne compte un acteur de plus. Le site internet DirectMatin.fr arrive sur la Toile comme l’indispensable complément de sa version papier. Un virage digital qui relance aussi la guerre des gratuits.

Actualités, analyses et débats : Direct Matin se décline désormais en mode numérique.

Dans un monde devenu « infobése », DirectMatin.fr revendique une ligne éditoriale qualitative, sous la direction éditoriale de Philippe Labro, en faisant la part belle au décryptage et à la mise en perspective de l’information.

Dans le paysage de la presse en ligne, le titre a surtout choisi une approche plus visuelle de l’information, avec la présence d’un « Média Center » dès sa page d’accueil. Grâce à un partenariat avec l’agence Magnum, Direct Matin ambitionne même de devenir la référence du photojournalisme en France. Très en vogues sur internet, le site offrira également des infographies. Une façon sans doute de se démarquer dans un secteur déjà bien encombré avec l’arrivée récente du Huffington Post, NewsRing… ou la version 100% numérique de France Soir.

Une déclinaison Web qui relance la guerre des journaux gratuits

Depuis l’arrivée de Métro en 2002, trois acteurs se sont positionnés sur le marché de l’information gratuite : 20 Minutes, Métro et Direct matin. Ces trois acteurs se livrent une guerre incessante depuis leurs débuts. En effet, le marché français ne peut pas supporter trois journaux gratuits, pour autant aucun des acteurs ne semble prêt à abandonner. Pour survivre, ils se sont engagés dans des stratégies offensive pour fidéliser des lecteurs et des annonceurs. L’issue de cette bataille du gratuit est incertaine, d’un côté Direct matin bénéficie des ressources du groupe Bolloré alors que 20 Minutes et Métro se positionnent de façon habile comme le haut et le bas de gamme de la presse gratuite.

Selon Audipresse One, la presse gratuite compte 6 millions de lecteurs quotidiens

Selon Audipresse One, la presse gratuite compte 6 millions de lecteurs quotidiens

Les cartes pour demain sont loin d’être jouées…

20 Minutes est le leader de la presse gratuite en France. Premier titre de presse quotidienne nationale sur le nombre d’exemplaires distribués, il domine aussi le marché des investissements publicitaires avec en valeur plus de 15% des pages de publicité de la presse quotidienne. Le journal, codétenu par le groupe norvégien Schibsted et Ouest-France, est le seul gratuit à être rentable. Le titre a focalisé ses efforts sur son offre Internet, qui lui apporte aujourd’hui les trois quarts de ses bénéfices. Une stratégie que tentent aujourd’hui de reproduire ses concurrents.

Sur la seconde marche : Direct Matin, la propriété du groupe Bolloré. L’année dernière, le titre qui a affiché un déficit de 10 millions d’euros a affronté 20 Minutes sur le terrain de la diffusion en inondant les grandes villes d’exemplaires. Mais cette politique ne plus perdurer en raison de l’augmentation des coûts de distribution engendrée sur des aglomérations moins concentrées.

Metro précurseur de la presse gratuite en France est en perte de vitesse depuis plusieurs années. Pour le renforcer, le groupe TF1 est monté en 2011 à 100 % du capital, avec pour objectif d’arrêter les pertes, en misant notamment sur des synergies entre la rédaction du journal et le service information du groupe. Pour retrouver le chemin de l’équilibre, le groupe a également mis en place un redéploiement géographique. Depuis le 5 mars, Metro est ainsi distribué dans 35 villes, contre 15 auparavant, mais avec le même nombre d’exemplaires placés par jour (760 000). Une stratégie à moindre coût pour celui qui se place en situation de challenger.

Un avenir incertain pour le papier

Aujourd’hui, Metro, 20 Minutes et Direct Matin regardent l’avenir d’un air circonspect. Le secteur doit résoudre deux problèmes pour s’assurer un avenir durable :

  • Gérer correctement une déclinaison multisupport en permettant aux lecteurs de visionner du contenu sur une tablette, un téléphone, un ordinateur, chez soi ou dans le métro…
  • Améliorer la qualité du contenu. Un domaine où la presse traditionnelle bénéficie d’une meilleure réputation.

Une chose est certaine le paysage de la presse est en train de se recomposer et les frontières sur le Web deviennent floues entre chaque famille de presse (magazine, régionale, économique…).

Le Buzz Continue aussi dans les Médias @CultureMédias

Lire aussi

Le salut de France Soir viendra-t-il d’Internet ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s