Le salut de France Soir viendra-t-il d’Internet ?

15 Déc

France Soir ne publiera pas son dernier numéro. Ce devait être ce jeudi 15 décembre, mais après l’irruption violente de syndicalistes  dans les locaux mardi, la direction estime ne pas pouvoir réaliser un numéro final. Après 67 ans d’existence, le quotidien fondé par Pierre Lazareff va devenir un site d’info en ligne.

La fin de l’histoire ou le début d’une renaissance ?  

Une fin annoncée

Sous perfusion depuis plus de dix ans, après plusieurs tentatives de relance qui ont échoué,France-Soir n’est jamais parvenu à retrouver le chemin du succès, malgré les 70 millions d’euros investis, en pure perte, depuis trois ans par le franco russe Alexander Pugachev, propriétaire du titre depuis 2009.

Les campagnes de publicités n’ont pas suffi pour ramener les lecteurs… d’un journal dont l’apogée remonte aux années 1960 avec plus d’un million de lecteurs quotidiens.

Prêt à céder le journal pour un euro, sans avoir trouvé de repreneur, Alexander Pugachev a finalement pris acte de la mort du titre, qui ne diffusait en octobre que 36.074 exemplaires, selon l’OJD.

Paradoxalement, on n’a jamais autant consommé d’information

Chaque jour, près de 6,6 millions d’internautes se connectent en France pour consulter les informations sur des sites d’actualité. Le formidable essor d’Internet a en effet créé une très grande facilité de diffusion de l’information que les internautes ont pris l’habitude de consommer de façon gratuite. Déjà affaiblie par le développement des chaînes de radio et de télévision, dans les années 80, puis l’arrivée des journaux gratuits des grandes villes financés par la pub, dans les années 90, l’explosion d’internet n’est en réalité qu’une énième secousse sismique pour l’industrie de la presse.

La fin du journal quotidien France Soir annonce une mutation des rédactions

La fin du journal quotidien France Soir annonce une mutation des rédactions et du journalisme

La mort du papier ? 

Ce n’est pas le papier qui est problématique, mais la périodicité ou le contenu d’un quotidien. Selon une étude du Centre d’analyse stratégique, le basculement des journaux vers le numérique apparaît comme une évolution irrésistible qui ne peut être contournée ou différée. Le papier ne va pas disparaître, mais la temporalité du journal va évoluer, la presse hebdomadaire a par exemple une vraie valeur ajoutée dans le traitement de l’information. L’information nécessite en effet une prise de recul, un traitement particulier qui est encore intrinsèquement lié au traitement de l’information par la presse traditionnelle.

La disparition d’un business model universel ! 

Désormais, seule l’innovation alliée à la qualité des contenus forment une stratégie payante, sur le web comme sur le papier. La réussite du basculement du Christian Science Monitor un journal quotidien américain au numérique, illustre la nécessité pour les rédactions de se réinventer une histoire. La principale difficulté réside dans la monétisation de l’information dans le cadre du basculement progressif vers le numérique. Le « freemium » (mixte d’informations gratuites et payantes ») est aujourd’hui la moins mauvaise des solutions sans toutefois apporter un financement suffisant.

Reste donc à savoir si après l’explosion des smartphones et des tablettes type iPad, France Soir réussira à écrire sa propre belle histoire sur le numérique… malgré un basculement sans doute un peu tardif.

Application Ipad de France Soir

Les tablettes offrent un confort de lecture comparable à celui du papier mais avec toutes les commodités de l’Internet : liens, vidéo, infographies animées...

Le tout numérique, malgré des coûts moindres que le papier demeure en effet un pari incertain pour une rédaction. Sur internet aussi, une information de qualité à un coût. Le modèle du journalisme où l’on se contente de donner uniquement des nouvelles est révolu. La nécessité de donner une plus-value à l’information nécessite un investissement humain conséquent. Pour autant les recettes publicitaires sur le web restent faibles.

Finalement, ce qui questionne dans l’arrêt des rotatives de France Soir n’est pas tant la disparition du quotidien, mais comment rentabiliser une rédaction et financer une information de qualité sur le web ?

Le salut de la France Soir passe-t-il par une mutation 100 % numérique ?

Au delà de la survie de titres comme France Soir ou La Tribune, c’est l’avenir du journalisme et au delà du pluralisme de l’information qui se joue…

YMbuzz

Publicités

Une Réponse to “Le salut de France Soir viendra-t-il d’Internet ?”

  1. bruneau 15 mars 2012 à 01:19 #

    bonjour amis rédacteurs,

    J’envoie ce message pour la campagne présidentielle;en effet,
    Après m’avoir fait expulser d’un logement illégalement,Mr Le Président Nicolas Sarkozy se permet d’absenter le téléphone chez moi par pratique anti-religieuse.Puis en me harcelant de son personnel et de sa milice de gammas(rayons),j’ai été excessivement oppressé nuits et jours par des sadiques de premier ordre et paranoïaques de surcroit.La volonté de tuer chez ces hommes qui me poursuivent avec leurs rayons gammas depuis 2009,est si forte qu’ils s’en prennent aussi aux descendants de l’Aiglon que je suis.Après m’avoir torturé et arraché des parties de  » pas mort  » par centaines après que je me sois réfugié dans de la famille,ils m’ont fait comprendre qu’ils me tueraient tant qu’ils le pourront.Aux abords de la maison de mes parents(Val de Marne)le siège de rayons gammas est tenu depuis 3 ans et des amplifications par ondes cérébrales expriment chaque seconde  » je vais te tuer ».Joli language de pauvres misérables qui ne voient plus en quel siècle nous sommes tellement ils sont rendus fous par leurs ondes gammas qui ne sont pas tout normales.C’est là le défaut de ces appareils,car ils renddent fous dangereux les personnes qui les utilisent pendant qu’ils sont cachés dans leurs locaux à l’abri des regards.J’ai l’impression qu’une surveillance de ce personnel nuisible devrait se faire avant qu’ils n’aient supprimer mes amis comme stéphane(46 ans)abattu sur le trottoir alors qu’il venait de voir son fils.C’est extrêmement civilisé aujourd’hui ce pays quand on ne sait pas qu’il y a des gens cachés avec des rayons gammas qui espionnent les moindre faits et gestes et sont à l’écoute de chaque pensée même dans les logements puisque ces ondes passent à travers les murs,mais quand on cherche à voir la réalité,on peut voir qu’il y a des gens qui sont menacés nuits et jours et que l’on isole et affaiblit par ondes trafiquées sans les lacher une minute pour pouvoir les descendrer à n’importe quel moment.La justice refuse d’en parler(même la justice internationale),mais on a un devoir dans les journaux,c’est de faire savoir la vérité à moins que vous soyez menacés vous aussi.Dans ce cas,je pense que des essais dans quelques lignes (pour pouvoir se défendre de cette menace qui se multiplie) pour avertir la population du danger grandissant,autoriserait la suppression de ce fléau en France et rendrait la vie un peu plus agréable que la torture quotidienne que je subis depuis que j’ai déménagé à Montrichard en Février 2009.En gardant le souhait d’une prochaine amélioration je vous prie d’agréer,Monsieur,l’assurance de ma considération distinguée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s